Les Causes-Les symptômes-Les Consequences

LES CAUSES

Pourquoi les bébés régurgitent-ils ?
Leur système digestif est immature. Très peu d'enfants (et de parents !) sont épargnés puisque deux tiers des nourrissons de moins de 4 mois régurgitent. Juste après le biberon, parfois lorsqu'il fait son rot, le bébé expulse très soudainement et sans effort une petite partie du contenu de son estomac. Ce phénomène indolore peut se reproduire à tous les repas. C'est parce que le sphincter inférieur de l'½sophage, anneau musculaire placé entre l'½sophage et l'estomac (plus bas, dans le ventre, sous le diaphragme) est immature et ne fait pas son travail, il n’empêche pas la remontée du liquide, de l'estomac vers la bouche.
Une alimentation essentiellement liquide. Le volume des biberons aussi, rapporté à la taille de leur estomac, y est pour quelque chose : c'est comme si vous buviez, en une demi-heure, de 3 à 5 litres de liquide ! Un très grand nombre de ces régurgitations disparaissent spontanément, dès que le sphincter est fonctionnel, généralement à l'âge de la marche, vers 12 mois en moyenne.

Autres causes :
- Une hernie hiatale: C'est le passage permanent ou intermittent d'une portion de l'estomac à travers l'orifice ½sophagien (ou hiatus) du diaphragme.
- Une vidange gastrique (déversement du contenu de l’estomac dans l'intestin) trop lente, l'estomac reste trop longtemps plein.
- Un ½sophage trop court.
- Une intolérance aux Protéines de lait de vache (PLV), rendant la digestion difficile.

 

Les symptômes observés par les parents

Signes évocateurs de reflux gastro-oesophagien (R.G.O)

Chez le nourrisson quelques signes peuvent faire évoquer un reflux gastro-oesophagien ACIDE. Attention ces signes ne sont pas TOUS présents chez le même enfant!

1- LES SIGNES DIGESTIFS:

· les régurgitations : elles sont inconstantes et ne sont anormales que si elles sont douloureuses, survenant loin des repas, faites de « lait caillé », ou d'un liquide transparent : le RGO ne doit surtout pas être confondu avec des régurgitations banales du nourrisson : dans le reflux acide, il y a parfois peu ou pas de régurgitations +++

· les douleurs digestives, il s'agit de signes très fréquents (on parle souvent des « coliques du nourrisson »!) mais ici elles sont très particulières et souvent très intenses.

· L'enfant n'est jamais paisible même après les tétées, rien ne le calme et la communication avec ses parents est difficile voir inexistante.

· le bébé subit une modification de sa façon d’être après 2 à 3 semaines de vie, il devient de plus en plus « grognon », irritable, il paraît « anxieux ».

· les rots deviennent douloureux (grimaces, pleurs en rotant), répétés à tout moment de la journée, même loin des tétées.

· les douleurs augmentent au fil de la journée, maximales en fin d'après-midi et en début de nuit.

· la Protrusion de la langue (le bébé tire la langue en grimaçant) avec hyper salivation.

· intolérance absolue à la position couchée, le bébé est mieux en position semi-assise (dans un transat ou un maxi-cosi) ou en position verticale, dans les bras (il ne faut pas parler de « caprices » chez un bébé!).

2- LES DIFFICULTES ALIMENTAIRES:

· La prise des repas est laborieuse : impression que l'enfant « tète mal » ou « ne sait pas téter »

· Les repas sont pris en plusieurs fois : l'enfant a faim mais cesse de téter très rapidement

· Les rythmes et horaires sont anarchiques...

· L'enfant ravale comme s’il avait des haut-le-c½ur ou donne l’impression de mâchonner entre les repas comme s'il mâchait un chewing-gum.

· L'intolérance aux aliments acides s'ils ont été introduits (jus de fruits, compotes)

3- LES DIFFICULTES DE DEFECATION:

· La défécation est difficile et nécessite de « pousser », même si les selles sont molles (« pseudo-constipation »

· Possibilité de réelle constipation avec selles très dures!

4- LES SIGNES RESPIRATOIRES:

· nez « pris » en permanence, rhinite qui fait « ronfler » le bébé et ne cède pas au traitement.

· Rhinopharyngites à répétition (dès les 1ères semaines de la vie)

· toux quinteuse, souvent la nuit, qui donne l'impression que l'enfant s'étouffe avec des glaires

5- LES HYPEREXTENSIONS DE LA TETE : à droite et en arrière; voire même un torticolis.

Signes décrits autrement:

- le bébé tire la langue tout le temps.
- il se tortille et pleure pendant et systématiquement 2h après le biberon ou la tétée
- il dort peu
- il régurgite (les régurgitations peuvent être externes ou rester dans l'½sophage et donc invisibles : impression de mâchonnement) plusieurs heures après le biberon ou la tétée de l’eau ou du lait caillé (souvent l'odeur d'acidité est très forte)
- il ne rote pas ou 1 à 2h après le biberon ou la tétée
- il a la voix enrouée
- il se raidi ou se cambre fréquemment
- il donne l'impression de mâcher quelque chose
- parfois, il a du mal ou refuse de s'alimenter
- il ne supporte pas la position allongée, et préfère le transat ou les bras (le porte bébé ou encore mieux : l'écharpe) pour ses siestes
- Il n'arrive pas à dormir dans son lit la majeure partie du temps. Il dort très longtemps sur maman ou papa mais pas dans son lit.
- Il dort sur le côté avec la tête en extension.
- Il donne des coups de tête brusques de gauche à droite.
- Il se cambre quand il pleure.
- Il grossit bien, mais modérément.
- Il tousse, graillonne, siffle...

 

LES CONSEQUENCES

Un RGO non traité aboutit parfois à:

- Une OESOPHAGITE, c'est à dire une inflammation de l'épithélium de l'½sophage par les remontées acides très fréquentes. Cette inflammation provoque des douleurs aigües difficiles à supporter pour les bébés.

- Des complications ORL à plus long terme avec un risque d'otite important, voir une atteinte de l'audition, plus autres problèmes ORL lié à l'irritation récurrente (Laryngite, bronchiolite,...).

- Malaise du nourrisson.